Fonctionnement d'un Simulateur de Chute Libre

Les différents types de simulateur de chute libre et leur fonctionnement

Un simulateur de chute libre est une soufflerie verticale (Vertical Wind Tunnel en anglais) ou le vent produit se déplace de bas en haut dans la veine. A la différence d’une soufflerie traditionnelle, le flux d’air n’y est pas diffusé horizontalement mais verticalement afin de permettre la gravité.

La puissance générée et la technologie employée dans les souffleries verticales de dernière génération permettent de recréer les sensations du vol en chute libre dans des conditions optimales. Aujourd’hui, les simulateurs de chute libre intérieurs sont devenus très populaires dans le monde, ouvert à tous, ils permettent au plus grand nombre de vivre une expérience unique.

Sport à part entière, le parachutisme indoor est aussi pratiqué à haut niveau, des compétitions sont régulièrement organisées à l’échelle internationale.

On distingue 3 types de simulateurs de chute libre:

  • Soufflerie verticale extérieure avec ventilateur sous l’aire de vol
  • Soufflerie verticale intérieure avec ventilateur(s) au-dessus de la chambre de vol (circuit ouvert)
  • Soufflerie verticale intérieure à recirculation (circuit fermé)

Comme les souffleries à usage scientifique, les simulateurs de chute libre vont connaitre plusieurs évolutions. Si les premiers concepts étaient basiques, dorénavant la norme pour les installations modernes est la soufflerie verticale à recirculation.

N

Soufflerie extérieure avec ventilateur sous l’aire de vol

Caractéristiques:

  • Fonctionnement par « soufflage », le ventilateur est placé sous l’aire de vol
  • Structure en extérieure
  • Peut être fixe ou mobile
  • Avec ou sans tunnel
  • Aire de vol généralement inférieure à 2,5 mètres de diamètre
  • Vitesse moyenne des vents de 180km/h

Ce concept basique présente un inconvénient majeur: l’hélice placé directement sous l’aire d’envol provoque des turbulences qui ne permettent pas de réaliser des vols de qualité. Le flux d’air est ouvert et exposé aux éléments extérieurs. Le bruit et la chaleur des moteurs peuvent rendre l’expérience désagréable.

N

Soufflerie verticale intérieure avec ventilateur(s) au-dessus de la chambre de vol (circuit ouvert)

Caractéristiques:

  • Fonctionnement par « aspiration », ventilateur(s) au-dessus de la chambre de vol
  • Circuit ouvert, l’air est aspiré et rejeté à l’extérieur de la soufflerie
  • Structure fixe intérieure avec tunnel en verre
  • Chambre de vol moyenne de 4 mètres de diamètre
  • Vitesse moyenne des vents de 230km/h

Ce type de soufflerie présente l’avantage de générer des vents plus puissants et plus fluides, cependant le flux ouvert expose ce type de structure aux éléments et températures extérieurs.

N

Soufflerie verticale intérieure à recirculation (circuit fermé)

Caractéristiques:

  • Fonctionnement par « aspiration »
  • Circuit fermé, l’air est aspiré et réinjecté en boucle dans la structure
  • Structure fixe intérieure avec tunnel en verre
  • Chambre de vol moyenne de 4,3 mètres de diamètre
  • Vitesse des vents jusqu’à 310km/h

Ce modèle de simulateur de chute libre est de loin le plus moderne et le plus répandu dans le monde. L’utilisation d’un circuit fermé combiné avec un système de régulation de la température permet un contrôle du flux d’air parfait et un confort de vol exceptionnel. Les souffleries verticales à recirculation d’air existent en 2 versions: simple ou double boucle. Avec un système à double boucle, le flux d’air est divisé et répartit dans deux colonnes.

Principe de fonctionnement d’un simulateur de chute libre à recirculation

Schéma simplifié d’une soufflerie à recirculation double boucle

 

Simulateur de Chute Libre

Les Moteurs

Les moteurs électriques (généralement 4 x 315Kw pour ce type de soufflerie) développent une puissance suffisante pour permettre des vitesses moyennes autour de 270 km/h, idéal pour pratiquer la chute libre dans toute les positions.

0

Le Diffuseur

Le rôle du diffuseur est de ralentir le flux d’air à la sortie de la chambre de vol en l’élargissant pour ensuite le distribuer aux moteurs par le biais des conduites de dérivations.

 

La chambre de Vol

C’est l’espace ou l’on évolue en chute libre. Elle se compose au sol d’un filet/grille haute résistance (câblage aéronautique). Les parois circulaires du tunnel sont en verre et le diamètre le plus répandu pour ce type de soufflerie est généralement de 4,3 mètres.

 

Le Concentrateur

Le concentrateur en forme d’entonnoir inversé permet par l’effet Venturi qu’il produit d’augmenter considérablement la vitesse du vent en entrant dans la veine (chambre de vol)